05
Nov
2010
L AT...encore

par jce

Les petits mouchoirs...

 

L’AT …encore
 
Le dernier film de Guillaume Cannet, montre des amis qui lors de vacances, lèvent leur « petits mouchoirs »qu’ils avaient poses sur leurs petits secrets et mensonges, dans nos services c’est parfois un peu pareil. On trouve certains collègues de mauvaise foi, voir un peu pervers, toxique, de vrais poisons, mais on compose…Parfois on se laisse prendre dans ce piège et l’atmosphère deviens irrespirable
L’analyse transactionnelle à nommer ces échanges de tous les jours des « jeux psychologiques » ou chacun malgré tout tire un bénéfice, même s’il est désagréable.
Eric Berne a analyse ces événements en particulier dans le cadre de son fameux triangle dramatique, dans lequel on trouve trois positions celle de victime, de persécuteur et de sauveur, correspondant chacune a une posture dans la relation avec l’autre, ces postures étant interchangeables…
Dans le droit fil de ce triangle, voici quelques idées sur les manières de saboter une communication, un échange entre collègues et souvent en toute bonne foi.
Pour noyer le poisson : changer le sujet de conversation fréquemment, avec un flot de parole a la clé « je suis content que tu me parles de ce sujet parce que je vais te raconter ce qui m’est arrive avant-hier… »
Coller une étiquette, parfois valorisante, pour enfermer dans un rôle, ou au contraire dans celui de reprocher d’en sortir, exemple « toi qui est comptable public, tu ne peux pas me dire le contraire ! »
La lecture de pensée est une autre technique qui a ses adeptes, prétendre que l’on sait ce que l’autre pense, ressent, ou même s’apprête a faire « Je sais ce que tu vas me dire ! »
Il y a aussi max la menace, donner une information, un point de vue, avec un sous entendu, un colis piège, »tu ne pourras pas dire que je ne t’avais pas prévenu… »
Enfin je suis un grand partisan de l’enthousiasme dans le boulot pour être positif, dynamique, mobiliser les troupes et quelque part être plus gai …mais il y a des fois ou on casse la Holà avec des mais , justement ! « c’est formidable, génial, extra ton idée, mais, certains te dirons que tu vas galérer vilain… »Sans oublier le casseur d’ambiance, un peu scientifique ; « tu en es sur a 100 pour 100 ?»
En général, il faut être attentif aux mots qui ne laissent pas de portes de sorties, aux expressions un peu radicales telles   : encore…a chaque fois…comme d’habitude…
Voila ( un mot très a la mode…)quelques repères pour déjouer des petites manipulations assez classiques me semble-t-il . Mais j’entends déjà quelques lecteurs disant « de toute façon avec lui c’est toujours la même chose »
Sans ce rendre compte qu’ils sont entres dans le jeux et…moi   aussi.
JCE


Catégories associées :

Métier  ›  GRH